Année 2018 : Pourquoi moi Cédric, je re saute à pied joint dans l’entrepreneuriat…

Voici la suite, de l’article sur le retour au salariat…

L’année 2018 se termine tout doucement. L’occasion parfaite de refaire le point sur ce qu’il s’est passé d’important. Et personnellement j’ai plein de gratitude pour ce qui s’est passé durant cette année.

Je t’invite toi aussi à prendre du temps pour regarder en arrière , cela permet de capitaliser sur les réussites et les apprentissage passés !

Le retour au salariat m’a apporté le retour à une nouvelle stabilité financière… partir en vacances, aller au restaurant, pouvoir souscrire des emprunts bancaires, faire des achats coups de coeur..

Et autres points positifs, retrouver une équipe, ne plus être responsable de tout, se sentir libre d’être soi même dans la folie ou l’humour et à chaque instant dans la bienveillance. Et de faire partie d’une équipe fantastique (Cf. Pourquoi je suis redevenu salarié )

MAIS,

Tout ça, à quel détriment…,

Qu’est ce que j’avais réellement envie de faire de ma vie, qu’est ce que j’ai envie de laisser au monde, qu’ai je envie que l’on dise de moi le jour où je ne serai plus là…

Mon but, l’impact…

Comment……? A quel endroit………..? , dans quelle position mon engagement aura le plus de chance de créer de la valeur ajoutée (économique, humaine, sociale, environnementale).

Mon but : Impacter positivement le plus de personnes possibles sur la planète (Un millard, ça semble être un bon objectif, non ?).

J’ai envie de me positionner dans le centre de mon Ikigai dans ce que j’aime, ce dont le monde à besoin, ce pour quoi je suis doué et ce qui me procure en retour une valeur économique.

Car, mon expérience, mon parcours le prouve, suivant la position dans laquelle vous êtes, vous ne pouvez pas plus créer de valeur ajoutée.

Quand vous êtes sur un support client (Cf job de télé conseiller pendant 2 mois au smic début 2017), vous ne pouvez pas créer 5000 ou 10000 euro de valeur ajoutée,

“Si vous jugez un poisson sur sa capacité à grimper dans un arbre, il passera sa vie entière à croire qu’il est stupide” Albert Einstein

“Être différent ce n’est pas grave, le monde a besoin de tous les talents. Une fois ses atouts identifiés, la priorité est alors d’oser être pleinement soi, de libérer son potentiel.” Elise Agostino

Ce qui m’a toujours guidé, mon ressenti, faire un acte de sincérité avec moi même, hier, aujourd’hui , demain.

J’ai toujours ce coté entrepreneur en moi qui fait que je souhaite avoir les retombés de la qualité de mon travail toujours, j’ai provoqué ce chemin.

J’aime prendre des décisions rapidement et de pas attendre telle ou telle chose des autres. Je provoque, fais, j’agis, pivote, me plante, change, mais avance toujours !

C’est pourquoi, la veille d’annoncer ma décision de façon définitive de mon CDI le 23 juillet (ma décision intérieure était elle prise la nuit du point fait du 2 juillet), j’ai relu mon bocal avec mes rêves, un par un, et chacun des petits papier me guider vers autre chose, vers ce que je suis vraiment.

Mes objectifs à ce moment :

  • Retrouver du temps pour moi (Famille, Sport, Lecture, Méditation)
  • Retrouver du temps pour agir, (Planifier, Etre acteur, Responsable)
  • Apporter au monde ma valeur ajoutée la plus grande
  • S’associer et développer dans le sud Ouest l’entreprise sociale : Awaykequi propose des formations de connaissance de soi pour permettre à chaque jeune de mieux se connaître pour libérer son potentiel et trouver sa voie.
  • Poursuivre mes accompagnements aux étudiants vers le digital & l’entrepreneuriat et du coaching
  • Accompagner les entrepreneurs vers plus d’efficacité et d’impact

Je suis vraiment dans une phase de volonté de transmission et dans la réalisation de ma nouvelle mission de vie claire depuis ce jour du 31 août 2016, en plein tour de france : Ticket for change à l’étape de Lille, juste après deux jours d’introspection , et cette page blanche que j’ai écrite (qui je suis, qu’est ce que j’ai envie d’apporter au monde) : accompagner des individus à devenir les entrepreneurs de leur vie !

Je sais que c’est ma voie !

Simplement, quelques clés d’actions :

  • Ne pas avoir peur de sauter dans le vide une nouvelle fois, y aller gaiement !
  • Se comporter comme un chat, en étant sur de retomber sur ces pattes
  • Se créer des espaces de dégagements pour créer de nouvelles opportunités

De quoi je suis le plus fier sur cette année 2018,

  • Quitter un CDI avec le meilleur salaire que j’ai pu avoir depuis 15 ans, le début de ma vie active
  • M’écouter
  • Reprendre le sport de façon régulière
  • Partir en voyages en Sicile, Amsterdam et Barcelone
  • Avoir la fierté et le bonheur de redevenir papa.
  • Je suis en pleine préparation de nouvelles offres pour le premier trimestre 2019, et cela avance bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *